presbytère de savennières

A deux pas de l’église de Savennières on découvre le presbytère, belle demeure du XVIIIe siècle fondée sur l’ancien domaine presbytéral. Sur sa façade nous pouvons distinguer deux époques de construction : 1718 pour la partie gauche et 1751 pour la partie droite, sous la houlette du curé François Halnost, dont on peut lire de nom près de la lucarne est. Après les vicissitudes de la Révolution, le presbytère devint en 1819 propriété de la commune et la mairie s’y installa. 

les toiles peintes

Le presbytère abrite dans la salle des toiles peintes un ensemble exceptionnel de peintures à I'huile sur tentures réalisées dans les années 1770. Ces peintures garnissent la totalité des murs de la grande salle et sont posées à même les parois, du plancher au plafond. Elles sont inscrites depuis 1987 au répertoire des Antiquités et Objets d’art du Maine-et-Loire.  

 

Les huit panneaux qui la constituent couvrent une longueur totale de 19,40m sur 2,5m de haut. La composition générale fait penser aux « verdures » du XVIIe siècle où l’on retrouve des paysages largement arborés, des pièces d’eau, des maisons ou des petits châteaux imaginaires et de curieux volatiles aux formes volontairement exagérées pour donner plus de relief à l’ensemble. La qualité des couleurs est remarquable, en particulier celle du bleu de Prusse, la couleur dominante, et les deux tons de brun des bordures simulant un éclairage qui se retrouve sur les tapisseries de Felletin dans la Creuse. Coulet de Beauregard, ancien élève de l'Académie Royale et créateur d’une académie de dessin en Anjou, est susceptible d’être l’auteur de ces peintures. 

✉️ Inscription à la newsletter

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.